Cliquer sur les vignettes pour les voir en grand format

Niolo, Asco, Corte

 

 

De Sagone vers le Niolo, jolie petite route grimpant doucement, sans trop tortillonner; nous frolons Vico, Evisa, traversons la belle forêt d'Aïtone sans pouvoir aller voir les cascades. Arrêt au col de Vergion pour admirer le panorama vers l'Ouest jusqu'à Porto, et vers l'Est sur le Niolo et le lac de Calacuccia. Nous reviendrons peut-être un jour faire les nombreuses randonnées possibles : lac de Nino, l'ascension du Monte Cinto, et d'autres car cette vallée supérieure du Golo est magnifique.
Arrivés à Calacuccia, nous décidons d'en faire le tour à pied, soit 2 bonnes heures, la rencontre de quelques cochons, dont une truie avide de fraîcheur, un très bel aperçu sur les montagnes et les villages avoisinants. Nous visitons, sur l'invitation de la vieille dame qui en a la garde et les clefs, la jolie église Santa Maria du Niolo à Casamaccioli.

De retour à Calacuccia, on nous indique la possiblité de dormir près du terrain de sports, mais sur la foi des indications du Guide du Routard, nous préférons aller à Lozzi (1050 m), pensant pouvoir manger dans une ferme auberge, hélas fermée. Le camping voisin nous accueille, dominant le lac et nous offrant un très beau panorama sur le Monte Rotondo et la Punta Artica au Sud, et le Monte Cinto au Nord.

Le lendemain, nous admirons la traversée du défilé sauvage de la Scala di Santa Régina. Puis, plutôt que de rejoindre directement la nationale, nous nous offons un petit détour par les villages de Castiglione et Popolasca, faisant d'ailleurs à pied le trajet entre la D18 et Castiglione où aucune voiture ne peut entrer : semblable aux autres villages, et pourtant totalement différent.
Et nous prenons la direction des très belles Gorges de l'Asco, jusqu'au village d'Asco, dont nous faisons à pied la route qui le contourne. Un pont génois se touve en contrebas. Nous avons eu la visite d'un curieux.

L'arrêt nocturne dans les Gorges étant interdit, et le camping du Haut Asco fermé, nous repartons vers Ponte Lecchia et Corte, et nous installons dans un camping à la ferme où la table d'hôte est délectable pour 15€ le repas tout compris : l'Albadu, sur l'ancienne route d'Ajaccio, tenu par Jean Pullicani dans une ambiance très sympathique.
Le lendemain, un des hôtes nous emmène en voiture au parking des Bergeries de Grotelle (1375 m) au fond de la célèbre vallée de la Restonica (la route est trop étroite pour les CC). Randonnée de 4 à 5 heures vers les lacs de Melu (1711 m) et Capitellu (1930 m), où la neige est encore présente dès 1500 ou 1600 m, avec un ou deux passages un peu difficiles entre les deux lacs à cause de la neige. Le GR 20 passe au dessus du lac de Capitellu, et nous avons aperçu quelques randonneurs en tenue ad hoc, raquettes ou skis aux pieds.

Deux jeunes Allemands ont bien voulu nous ramener à Corte dans leur voiture. Nous nous sommes un peu promenés dans la ville avant de revenir à l'Albadu : 1,5 km de raide grimpée sur l'ancienne route d'Ajaccio se sont rajoutés à la randonnée !

Retour en haut de la page