Cliquer sur les vignettes pour les voir en grand format

Bonifacio

 

 

Une journée consacrée à Bonifacio, qui en vaut vraiment la peine. Les touristes sont déjà très présents, alors que nous ne sommes qu'au début de juin, et cela va s'emplifier. Par contre, nous dit une vendeuse, en hiver Bonifacio est mort autour de son port. Seuls restent les habitants du vieux Bonifacio, là-haut.

La meilleure façon de voir Bonifacio est de commencer par la promenade en mer, qui permet de bien se faire une idée de sa situation et de la beauté du site. Nous avons bénéficié d'un prix groupé pour le parking (toute la journée jusqu'à 22 heures, non autorisé après car les campings ne sont pas d'accord) et la promenade, ce qui est habituel ici.

Classiquement, le bateau pénètre dans la grotte du Sdragonato (dont la voûte présente une fissure ayant la forme de la Corse), puis fait un périple dans une crique aux eaux teintées en bleu foncé par une algue, revient passer devant la grotte St Antoine ou grotte Napoléon (entrée en forme du chapeau de l'empereur), puis le Gouvernail de la Corse, le puits de Dt-Barthélemy, l'escalier du Roi d'Aragon, et fait demi-tour à hauteur du Grain de Sable, bloc calcaire détaché de la falaise il y a 8 siècles. On a tout au long une vue magnifique sur la ville juchée tout au haut de sa falaise.

L'après-midi a été consacré à la visite de la ville haute. Nous avons déambulé dans les ruelles étroites, longeant de vieilles batisses dont nous apercevions les raides escaliers. Nous avons fait le tour de l'intérieur de l'église Ste Marie majeure, admirant au passage le maître-autel, puis continué vers le couvent St François. Nous avons vu le monument de la Légion Etrangère (dont nous avons traversé l'ancienne caserne, et terminé au dessus de la grotte St Antoine, pour longer les remparts (l'endroit a servi au tournage du film "les Canons de Navarone") en revenant vers la ville haute.

Nous avons estimé que Bonifacio est vraiment une des plus villes de Corse.

Retour en haut de la page