Cliquer sur les vignettes pour les voir en grand format

Prague 1

 

 

Notre point d'ancrage : camping Sokol Troja, assez calme, bons santaires, procure des tickets de tram, arrêt de tram à 1 km permettant l'arrêt Namesty Republiky à proximité immédiate du centre. 5 autres camping dans la rue Troja au Nord de Prague, juste au dessus de la boucle de la Vltava. J'utilise un superbe plan Marco Polo au 1/20000.

Notre visite de Prague ne s'est pas effectuée selon un plan très défini, mais plutôt, fidèles à notre envie de marcher, là où nos pas nous ont conduit.

Dès notre arrivée dans l'après-midi du vendredi 4 juin, nous fonçons vers Stare Mesto, le vieux Prague; après la Tour de la Poudrière, c'est Staromestske namesti (place de la Vieille Ville) où l'on sent battre le coeur de la ville.

Nous nous rendons compte que nous avons perdu l'habitude de la foule. Celle-ci est d'ailleurs surtout composée de touristes, majoritairement français, dont l'un des buts principaux est de voir l'horloge astronomique située sur un côté de la tour de l'hôtel de ville : à chaque heure les personnages se mettent en branle. Nous essayons d'aller dans Josefov, le vieux quartier juif, mais nous arrivons à l'endroit de la sortie de la visite; il faut contourner tout le quartier pour trouver l'entrée. Nous renonçons à y aller à cause de la queue, et en apprenant que l'arrêt à chaque point d'intérêt est strictement limité à 20 mn. Dommage pour Marlène qui aurait seulement aimé voir le cimetière; en ce qui me concerne, je l'ai déjà vu deux fois.

Nous suivons le bord de la Vltava jusqu'au Pont Charles, l'un des plus beaux monuments-symboles de Prague, dont l'entrée voisine deux églises, l'une fermée en permanence, l'autre (intérieur baroque assez délirant vu le lendemain) pour cause de concert. D'ailleurs des tas de gens vous proposent au passage des programmes pour la multitude de spectacles et de concerts donnés pendant le week-end; l'un d'entre eux est un opéra de Mozart dont les personnages sont tenus par des marionnettes.
Nous avons tenté une incursion sur le pont Charles, mais y avons vite renoncé devant le flot permanent des touristes dans les deux sens. Le dimanche après-midi y était un peu plus calme.

Retour en haut de la page