Cliquer sur les vignettes pour les voir en grand format

De Cairnryan à Warwick

 

 

Nous sommes de retour d'Irlande le 19 juin à Cairnrayan. Après quelques courses à Stranraer, nous filons vers le Lake District National Park, au milieu des Cumbrian Mountains : rejoignant la M 6, nous passons près de Carlisle, bifurquons à Penrith jusqu'à Keswick, puis descendons vers Grasmere, village où habita le poète William Woodsworth, jusqu'à Windermere, en plein coeur du District. Le camping espéré est plein, le gérant nous en trouve un autre à Coniston dans le pays de l'Ecureuil rouge (Red Squirrel country); nous y allons dans le jour déclinant, sous la pluie et "au bout du monde" dixit Marlène, par des petites routes tortueuses, dans un coin splendide, très loin de la presse touristique de Windermere (Park Coppice du Caravan Club, au bord du Coniston Water, 2,5 km au sud de Coniston, impeccable).

Notre première sortie vers Coniston, avec retour le long du lac se termine sous un déluge, en plus nous avons dépassé le camping sans nous en rendre compte. Le lendemain, il fait frais mais beau, et nous décidons d'aller sur la rive occidentale du lac voir Brantwood House, demeure à partir de 1872 de l'écrivain et humaniste John Ruskin (1819-1900). Nous avions espéré revenir à bord du Gondola, bâteau à propulsion électrique, mais une mini tempête sur le lac d'oeil l'a contraint à rentrer au port, et nous à faire de l'auto-stop pour revenir à Coniston, dans la Laguna d'un couple d'Anglais charmants.
Délicieuse friandise fabriquée dans la région, le mint cake faisait partie des rations emmenées par E. Hilary et le sherpa Tanzing Norgay à l'Everest en 1953.

Un peu plus de 300 km sur la M 6, avec beaucoup de vent et de poids-lourds, en passant près de très grandes villes : Manchester, Liverpool, Birmingham, sans en rien voir, et nous sommes à Warwick (prononcer ouarick), dans les Midlands, célèbre pour ses constructions médiévales. Nous nous installons au Warwick Racecourse du Caravan Club, en plein milieu de l'anneau de l'hippodrome.

Retour en haut de la page